Action sociale du Casip
Benevoles du Casip

L’expo photo « Autres regards », place à l'itinérance

Après avoir rencontré un franc succès à l’occasion du Mois Extraordinaire (MEO) du handicap à Paris en juin 2016, l’exposition « Autres Regards» devient itinérante afin de révéler à de nouveaux visiteurs son originalité et son unicité.

À l’origine de ce projet : Steve, photographe autodidacte et éducateur depuis une vingtaine d’années au Foyer d’hébergement Michel Cahen. À ses débuts, il consistait en un atelier visant à améliorer « l’image de soi » de personnes en situation de handicap. Était proposé aux résidents un « shooting » dans un studio photo reconstitué au sein de l’établissement qui les héberge et les accompagne tout au long de l’année. L’effet positif qu’il a suscité chez les premiers modèles a été époustouflant. Lors des séances, les sujets se prêtaient en toute simplicité au jeu, tels des stars familiarisées avec les flashs et le regard admiratifs de leurs fans. Les résidents découvraient leurs visages, et des détails sur eux-mêmes qu’ils n’avaient jamais relevés jusqu’alors. Ces clichés invitaient à valoriser l’expression et l’estime de soi. Ils se trouvaient beaux et en parlaient autour d’eux, incitant leurs camarades à vivre la même expérience qu’eux et à partager leurs ressentis. Sur les conseils de Nadège, éducatrice chevronnée, une des résidentes du foyer, Jennifer, intègre l’équipe technique. Steve réussit très vite à lui insuffler sa passion artistique. Elle devient rapidement son assistante lors des séances de « shooting ». Elle prépare la salle, stimule les candidats et les rassure si nécessaire.

Une équipe se constitue alors autour du projet, donnant ainsi à la fois de l’étoffe et un cadre à cet atelier créatif et innovant. Objectif avoué : le concours du Mois Extraordinaire qui se déroule chaque année au mois de juin à Paris. Afin de réaliser cette ambition, chaque mission est répartie entre les membres de l’équipe. L’alliance de talents favorise la création de différents supports pour la diffusion et la promotion d’une future exposition. Bénédicte et Aaron rédigent la présentation du projet, Nicolas se charge du livret, et Mickael de l’organisation opérationnelle de l’évènement, le tout sous le regard attentif et investi de Madame Fredj, Directrice Générale de la fondation CASIP-COJASOR. Peu à peu, la motivation du groupe s’étend au-delà du Foyer Michel Cahen.

L’atelier est ouvert à des bénéficiaires du SAVS (Service d’Accompagnement à la Vie Sociale) « Centre Lionel », et à des résidents du Foyer de vie et médicalisé Brunswic. Tous sont saisis des mêmes émotions que les premiers modèles. Sylvie, bénéficiaire du SAVS, élabore pour sa part, un poème qui incite à la tolérance et au respect de la différence. Steve invite alors ses collègues, et des prestataires à partager l’expérience des séances de photo dans les mêmes conditions que les personnes accompagnées.

Très vite émerge l’idée de transmettre un message universel. Il ne s’agit plus désormais seulement de mettre en avant la personnalité des sujets, et d’estomper leur handicap, mais de confondre les portraits lors de l’exposition et d’inviter le public à « changer de regard » sur cette population.
L’élaboration du projet « Autres Regards » a permis à tous ses participants de sortir des murs de l’institution pour aller à la rencontre d’autres parisiens, visiteurs convaincus, passants curieux, artistes, personnalités publiques chargées des politiques sociales…Tous réunis en un seul lieu. Ainsi, au mois de juin 2016 plus de 300 personnes ont osé dépasser les préjugés par rapport au handicap pour partager avec les modèles, des moments d’échanges riches et intenses autour d’une première exposition qui s’est déroulée à la galerie Numéro 1. Les commentaires enthousiastes des visiteurs ont encouragé l’équipe à exposer dans d’autres lieux parisiens. Certains suggéraient même le Musée d’Orsay ou le Jardin du Luxembourg. Le succès de cette exposition a confirmé que des tabous étaient prêts à être brisés. Le mythe sur le handicap qui effraie s’estompe. Les personnes en situation de handicap sont comme n’importe quel autre citoyen du monde : ils ont une histoire, une famille, un vécu, une personnalité, des envies, des bonheurs et des malheurs.

« Autres Regards » s’invite de manière itinérante dans les Mairies de Paris, mais aussi dans d’autres villes en France qui l’accueilleraient.
Je souhaite adresser ma gratitude à tous les candidats, les personnes accueillies dans nos différents établissements et services, mais aussi à tous les professionnels qui agissent au quotidien pour favoriser l’accès de tous à la Cité.

C’est avec un immense plaisir que nous accueillerons les visiteurs curieux de nous découvrir.
Je remercie par avance tous les hôtes qui ouvriront la porte de leur institution pour recevoir cette exposition et promouvoir ses valeurs au grand public.


Êtes-vous prêts à relever ce défi ?

Corinne BENZEKRI, Directrice du projet

Service familial